Présentation de la forge

La forge peut vous aider dans tous vos projets logiciels. Elle dispose :

  • D’une page Activité résumant les dernières actions effectuées. Vous pouvez vous abonner à son flux RSS. Vous pouvez également choisir la quantité d’informations à afficher et à recevoir par mail.
  • D’un système de Demandes pour répartir les tâches dans le groupe, garder une trace de ce qui a été fait, planifier en mettant une date d’échéance.
  • D’un Gantt qui se complète automatiquement à partir du système de tâche. Il est exportable en pdf.
  • D’un calendrier qui se complète automatiquement à partir du système de tâche.
  • D’un système d’ Annonces pour communiquer avec l’extérieur.
  • D’un moyen de déposer des Documents. Vous pouvez donner un titre à ce document et une description longue. Très utile pour rassembler les documents les plus importants à transmettre.
  • D’un Wiki, pour garder une trace de votre documentation avec un bel historique. Très utile si vous devez la passer à une future équipe. Vous pouvez également attacher un fichier à une page.
  • D’un Dépôt pour garder une trace de votre code, pouvoir revenir à une version antérieure qui fonctionne, garder une trace de qui à fait quoi, de comparer des versions,…

Bonne utilisation !

Utilisation du Wiki

Pour créer une nouvelle page, il suffit de se rendre à l’adresse de la page que l’on veut créer.

Pour créer une sous-page (ce qui permet d’avoir une relation parent/enfant entre les pages et de voir la relation dans Index par titre), créez les deux pages séparément. Ensuite, allez sur la page fille et cliquez sur renommer. Sélectionnez le nom de la page parent et sauvegardez.

Pour ajouter une table des matières, entrez

{{toc}}

Pour ajouter une table des matières décalée sur la droite, entrez après un autre texte (sinon la table des matières se heurte aux boutons de modification, suivi, etc.)

{{>toc}}

Vous pouvez aussi recevoir des notifications par mails en cliquant sur watch ou surveiller.

Pour ajouter des notes, utilisez les balises suivantes :

    {{note(text)}}
    {{tip(text)}}
    {{important(text)}}
    {{warning(text)}}

Pour faire un tableau, il faut utiliser la syntaxe suivante :

|_. Titre1 |_. Titre2 |
| case1 | case2 |

Utilisation de Git

Adresse du dépôt git : ssh:/PROJET.git

Pour ajouter des utilisateurs au projet, il faut se rapprocher du CRI. Pour deux raisons :

Pour accéder à un dépôt, les utilisateurs doivent:
  • être connus de Redmine
  • Les utilisateurs doivent avoir les droits de commit.
  • Ils doivent avoir enregistré une cle ssh publique dans leur compte.

L’encodage par défaut du dépôt est UTF-8. Faîtes-y attention surtout si l’encodage de votre système est différent (Vous êtes sous Windows ou linux > 10 ans).

Pour avoir une présentation de git et quelques commandes de base : http://www.llaumgui.com/public/slides/git-github-social-codding/#/

Les clés ssh

Généralités sur ssh

Les clés ssh sont une application de la cryptographie asymétrique dans le but de se connecter à une machine distante. Explications :

L’utilisateur A désire se connecter au serveur ECM de façon sécurisée sans avoir à entrer en permance un mot de passe (qui peut s’oublier, être découvert). Pour cela, il va générer une paire de clés ssh :

  • une clé privée qu’il gardera précieusement
  • une clé publique à placer sur le serveur.

Pour placer ladite clé sur le serveur, il faut (en général) s’y connecter par mot de passe.

Lorsque A va vouloir se connecter à ECM, son client ssh va tout d’abord regarder si des clés sont disponibles. Ici, A va tenter de se connecter avec sa clé privée. Comme sa clé publique est sur le serveur et qu’un couple de clés est unique, ECM sait que celui qui veut se connecter est A. Il autorise donc la connection.

Notons enfin que lors de la première tentative de connection au serveur, le client demande si on désire accepter la clé publique du serveur. Celle-ci va en effet être utilisée pour le reconnaitre par la suite. Il est évidemment recommandé de ne pas accepter de clés de serveur inconnus.

ssh sous GNU/Linux et autres Unix (*BSD, MacOS, etc.)

L’accès au dépôt se fait par clés ssh. Vous devez donc autoriser la connection à l’aide de votre paire de clé (vous pouvez également procéder de même pour vous connecter en ssh à vos comptes personnels ou d’association, il faut juste adapter les dossiers et les machines).

Pour créer une paire de clé ssh, lancez la commande : ssh-keygen. Ceci crée deux fichiers dans votre ~/.ssh :

  • id_rsa (votre clé privée à conserver précieusement)
  • id_rsa.pub (votre clé publique à transmettre).

Commande pour créer une paire de clés ssh dans un fichier dont on choisit le nom et le commentaire directement : ssh-keygen -f nom_du_fichier -C commentaire

Copiez ensuite le contenu du fichier ~/.ssh/id_rsa.pub dans les paramètres de votre compte ('Mon compte’ en haut à droite)

Vous pouvez avoir plusieurs couple de clés ssh sur votre machine (une par serveur par exemple). Auquel cas, leur donner un nom explicite peut s’avérer utile.

Si vous avez plusieurs clés sur votre machine, le fichier config s’avèrera obligatoire sinon, la bonne clé ne sera pas utilisée. exemple de fichier ~/.ssh/config :


host          gitecm
  hostname      git.centrale-marseille.fr
  IdentityFile  ~/.ssh/nom_du_fichier_sans_extension_pub
  user          git
  port          22

Si vous avez créé une clé avec une passphrase, celle-ci vous sera demandé à chaque connexion. Il existe des logiciels comme ssh-agent pour la stocker en mémoire temporairement.

ssh sous windows

Windows ne fournit pas de client ssh par défaut. Vous devez tout d’abord en installer un. Nous vous recommandons putty qui s’exécute directement dans le dossier où il est. Allez sur ce tuto pour plus de détails.

Néanmoins, ceci ne vous permet que d’avoir une console et pas de générer des clés.

C’est le programme puttygen (disponible ici) qui va s’en charger.

  1. Exécutez-le
  2. Cliquez sur Generate.
  3. Bouger la souris dans tous les sens (pour ajouter de l’entropie très difficile à obtenir avec une machine par nature déterministe).
  4. Sauvegardez votre clé publique et votre clé privée là où vous saurez les retrouver. Pensez à remplir le champ comment avec quelque chose qui vous identifie (vote identifiant CAS par exemple). Cela permettra de distinguer les clés ssh sur le serveur.

    Donnez leur un nom qui vous permette de les distinguer. Par exemple, key pour votre clé privé et key.pub pour votre clé publique.

    Les clés générées par puttygen ne sont compatibles qu’avec putty

Maintenant, vous devez placer ces clés sur le serveur. Pour cela :

  1. connectez-vous à la forge, cliquez sur 'mon compte’
  2. Copiez/Collez votre clé publique dans la case 'clé' sur une seule ligne avec le commentaire à la fin séparé par une espace du reste de la ligne. Ajoutez-y un identifiant qui vous permette se vous rappeler d’ou elle vient...
  3. Sauvegardez

git sous Linux et autres Unix

Installer git sous Linux

Git devrait être présent dans les dépôts de votre distribution. Installez-le comme un autre logiciel. Il existe de nombreuses interfaces graphiques tel que la très complète cola-git ou la moins développée qgit.

Utiliser git sous linux

Classiquement, sous linux, on utilise git en ligne de commande. Voir comment cloner le dépôt et les commandes basiques de git. Vous pouvez également utiliser l’une des interfaces plus ou moins complètes citées ci-avant.

git sous Windows

Installer git sous Windows

Il faut tout d’abord installer git, puis installer une interface à git qui facilite sont utilisation en environnement non Unix.

Pour installer git, téléchargez msysgit par ici. Installez le avec les paramètres par défaut (ne pas toucher aux composants à installer, puis sur les écrans suivant : Use Git Bash only, Use OpenSSH et Checkout Windows-style, commit Unix-style line endings).

Vous avez alors un environnement qui vous permet d’utiliser git en ligne de commande via Git bash ou en mode graphique (mais de façon assez basique) via Git GUI.

Nous allons maintenant créer des clés ssh. Ces clés vont vous permettre d’utiliser git facilement sur les serveurs de l’école. Vous pouvez passer cette étape et toutes celles concernant ssh pour une installation en local. Remplacez LOGIN par votre login CAS de Centrale Marseille. Pour générer les clés :

  1. Lancez Git Bash
  2. Tapez les commandes suivantes dans l’interpréteur :
    1. Pour générer la clé, en laissant les options par défaut (appuyer trois fois sur Entrée) : ssh-keygen -C LOGIN
    2. Pour copier la clé sur le serveur (attention aux apostrophes). Si c’est la première fois que vous vous connectez au serveur, il vous sera demandé d’accepter sa clé. Répondez yes le cas échéant. : cat ~/.ssh/id_rsa.pub et copiez-collez le résultat dans 'mon compte’ pour ajouter cette clé.

Pensez à sauvegarder sur un support sécurisé le dossier .ssh. Il contient votre clé privée à ne pas diffuser et votre clé publique

Afin de vous faciliter la vie, installez également TortoiseGit. C’est une interface à git grâce à laquelle vous pourrez utiliser git et vos clés ssh plus facilement. Téléchargez le logiciel (disponible en version 32 et 64 bits) ici et installez-le avec les options par défaut. Pour le configurer, faîtes un clic droit dans un dossier ou sur votre bureau, puis allez dans TortoiseGit > Settings. Entrez :
  1. Le chemin vers msysgit (si vous l’avez installer ailleurs que dans le chemin par défaut)
  2. Dans l’onglet Network, entrez /bin/ssh.exe dans le champ SSH client
  3. Dans l’onglet git, entrez votre nom et votre adresse mail.
  4. Utilisateurs avancé : sous l’onglet git, vous pouvez éditer votre .gitconfig directement.
  5. Enregistrez

Utilisez git sous Windows

Pour cloner un dépôt : utilisez Git Gui (TortoiseGit renvoie une erreur lorsque vous tentez de cloner avec ssh) :
  1. Lancer Git GUI
  2. Cliquez sur cloner un dépôt
  3. Dans source entrez : @ssh:/NOM_DE_VOTRE_PROJET.git
  4. Dans Destination entrez le chemin du dossier dans lequel vous voulez cloner le dépôt.
  5. Clonez

Pour toute les autres opérations, TortoiseGit fonctionne très bien. Faîtes un clic droit dans le dossier ou sur un fichier et vous aurez sous le menu TortoiseGit toutes les options disponibles : git pull pour récupérer les données depuis le serveur, git push pour les envoyer (toujours faire un git pull avant de faire un git push pour éviter les conflits sur le serveur), git commit pour enregistrer vos modifications dans git,…

Liens complémentaires

Pour cloner le dépôt

  1. Placez-vous là où vous voullez cloner le dépôt
  2. Tapez : git clone ssh://git@git.centrale-marseille.fr/PROJET.git .

Commandes basiques de git

  • Pour récupérer les “nouveautés” : git pull
  • Pour envoyer ses modifications : git push

    TOUJOURS faire un pull et régler les éventuels conflits en local avant de faire un push

  • Pour ajouter un fichier au projet : git add <le_fichier>
  • Pour enregistrer les modifications : git commit <le_fichier>
  • Pour plus de détails : http://www.siteduzero.com/informatique/tutoriels/gerez-vos-codes-source-avec-git

Fonctionnalités à connaître et exemples d’utilisation

Les branches

Les branches représentent l’une des fonctionnalités les plus puissantes de git. Par défaut toutes les modifications sont faites dans la branche master. C’est la branche principale de votre projet.

L’intérêt des branches est de pouvoir faire de grosses modifications en parallèle sans modifier le code principal. Par exemple, vous voulez implémenter une super idée. Mais super idée va vous demander du temps de développement et de nombreuses modifications dans votre code. Il serait dommage de paralyser la correction de bug et les petites modifications le temps que super idée soit terminée. C’est là que les branches interviennent : vous créez une nouvelle branche et tous les fichiers seront temporairement remplacés par ceux de cette branche.

Vous pouvez à tous moment réintégrer les modifications d’une branche dans master. Vous pouvez également abandonner une branche.

En somme, il devient intéressant de créer une nouvelle branche lorsque :
  1. La modification est longue
  2. La modification est compliquée
  3. L’implémentation de la modification reste un peu floue
Voici les commandes principales associées aux branches :
  • Pour voir toutes vos branches locales, utilisez : git branch. La branche marquée d’une étoile est la branche courante.
  • Pour créer une nouvelle branche : git branch LE_NOM_DE_MA_BRANCHE.
  • Pour changer de branche : git checkout LE_NOM_DE_MA_BRANCHE

    Vous devez avoir commité toutes vos modifications avant de changer de branche

  • Pour ajouter les changements dans master : git checkout master ; git merge LE_NOM_DE_MA_BRANCHE
  • Pour supprimer une branche : git branch -d LE_NOM_DE_MA_BRANCHE

    Cette commande vérifie avant la suppression que les changements ont bien été ajoutés dans master. Pour supprimer une branche sans cette vérification, utilisez git branch -D LE_NOM_DE_MA_BRANCHE

Il est évidemment possible de travailler à plusieurs sur une branche autre que master. Pour avoir la liste des branches connues par le serveur, utilisez git branch -r. Pour récupérer cette branche en local : git branch --track NOM_BRANCHE_LOCAL origin/NOM_BRANCHE_SERVEUR.

Lorsque vous faîtes un pull, seule la branche dans laquelle vous vous trouvez est synchronisée depuis le serveur

Pour ajouter une nouvelle branche sur le serveur, utilisez : git push origin origin:refs/heads/NOM_NOUVELLE_BRANCHE. Vous pouvez ensuite suivre cette branche avec la commande précédente. Si vous avez tout d’abord créé votre branche en local et que vous désirez l’envoyer sur le serveur :
  1. Créez la branche sur le serveur
  2. Ouvrez .git/config
  3. Copiez la partie [branch “master”]
  4. Remplacez toutes les occurences de “master” par le nom de votre branche
  5. git pull
  6. git push
  7. Normalement, tout est à jour.

Pour supprimer une branche sur le serveur : git push origin :heads/NOM_BRANCHE_A_SUPPRIMER, puis git branch -r -d origin/NOM_BRANCHE_A_SUPPRIMER pour que la branche ne soit plus listée.
Plus d’infos ici

Les tags

Pour recherche une version plus facilement, vous pouvez tagger un commit avec git tag NOMTAG IDCOMMIT. Vous pourrez ensuite vous référer à ce commit à l’aide de NOMTAG.

Par défaut les tags ne sont pas envoyés lors d’un push. Utilisez git push --tag

La recherche

Grâce à la commande git grep "PATTERN", vous pouvez recherche dans vos fichiers sources.

Ignorer des fichiers

Si vous désirez que certains fichiers ne soient pas pris en compte par git (fichier de sauvegarde de votre éditeur de texte par exemple), créez un fichier .gitignore dans le dossier de votre dépôt. Ajoutez dans ce fichier le nom des fichiers à ignorer (1 par ligne).

Utilisatiuon de clés de déploiement

Voir cette page GitTips

ps: merci Julien Enselme pour la rédaction initiale de cette page